Press "Enter" to skip to content

Pour la première fois, Gymglish vend plus de cours de français que d’anglais

Journée Internationale de la Francophonie le 20 mars …

Pour la première fois, Gymglish vend plus de cours de français que d’anglais

Pour le spécialiste des cours de langues en ligne, l’engouement autour de la langue française n’a jamais été aussi fort. Et cela se traduit en chiffres : historiquement connu pour ses cours d’anglais depuis 2004, Gymglish vend en 2020 plus de cours de français (44% des ventes) que d’anglais (41%). Une première !

Les chiffres 2020 de Gymglish corroborent le rayonnement international de la langue française. L’année passée, le cours d’orthographe « Frantastique Ortho » et le cours de Français Langue Étrangère « Frantastique FLE » ont connu une croissance exponentielle de 49% par rapport à 2019 (contre “seulement” 13% pour le cours d’anglais).

Historiquement, c’est pourtant bien sur l’anglais que Gymglish a bâti son offre pédagogique, conçu ses cours, développé son innovation technologique et financé (notamment) son cours de français Frantastique. Or, c’est aujourd’hui le français qui constitue la plus grande part de ses ventes et tire la croissance de l’entreprise.  « Nous observons un grand appétit international pour l’apprentissage du français, qui nous semble très développé notamment aux États-Unis, au Brésil, en Allemagne et au Royaume-Uni » explique Benjamin Levy, cofondateur de Gymglish.

2e langue la plus enseignée après l’anglais avec près de 120 millions d’élèves et un demi-million de professeurs de français à l’étranger, le français est aussi la 5e langue la plus parlée selon l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Son apprentissage continue en effet de progresser sur les cinq continents. Cette dispersion géographique se retrouve d’ailleurs dans la cartographie des clients de Gymglish, fort de ses 120 partenaires Alliances Françaises et Instituts Français, promoteurs historiques de la francophonie dans le monde  : 59% des utilisateurs de « Frantastique FLE » sont basés en Europe (dont la moitié en Allemagne/Suisse/Autriche), 19% en Amérique du Nord, 8% en Asie, 6% en Amérique du Sud, 4% en Afrique et 4% en Océanie.

« S’il est moins conséquent en volume que celui de l’anglais, le marché de l’apprentissage du français langue étrangère reste particulièrement dynamique », conclut Benjamin Levy.

Click to rate this post!
[Total: 3 Average: 5]

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code