Press "Enter" to skip to content

HarfangLab renforce son équipe R&D avec la nomination d’un lead CTI : Emeric Boit

HarfangLab, éditeur de logiciel EDR souverain certifié par l’ANSSI, annonce aujourd’hui, la nomination d’Emeric Boit, au poste de Lead CTI (Cyber Threat Intelligence). L’entreprise renforce son équipe R&D et confirme ainsi sa stratégie de l’investissement massif pour accélérer le développement et répondre aux besoins du marché avec une technologie efficace et réactif.

Ingénieur sécurité venant de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information précédemment chargé d’assurer la sécurité des informations sensibles notamment de l’État, Emeric apporte avec lui une grande expérience dans renseignements pour combattre les cybermenaces. Emeric prendra le lead de la cellule CTI pour continuer à améliorer les règles et heuristiques de détection afin rendre l’EDR toujours plus performant. La cellule CTI a pour objectif de collecter et d’analyser des cybermenaces afin d’identifier le type d’attaque, les méthodes et les techniques. Leur travail permet d’anticiper une attaque grâce aux signaux les plus faibles et les plus invisibles. Neutralisant les cyberattaques plus rapidement limite ainsi les dommages collatéraux qui peuvent être dramatiques pour tout type d’entreprise.

Emeric Boit :« La recrudescence et la sophistication des cyberattaques que l’on a pu observer ces dernières années ont permis d’accélérer la prise de conscience, par les organisations et entreprises, des enjeux en matière de sécurité des systèmes d’information. Face aux risques, la détection est devenue un enjeu majeur afin de prévenir et détecter au plus tôt les menaces et ce, notamment à travers des outils tels que les EDR, qui sont devenus aujourd’hui un élément clé d’un système de défense. Rejoindre HarfangLab constitue, pour moi, l’opportunité de mettre à contribution mon expérience dans le traitement d’incidents de sécurité majeurs afin de concevoir un produit souverain, reconnu pour son efficacité. »

Emeric Boit est diplômé d’un master en sécurité informatique d’Epita. Après une première expérience dans le milieu de l’hébergement, il a rejoint l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) – devenue aujourd’hui l’Autorité nationale des jeux (ANJ) – en tant qu’évaluateur des architectures de jeux. Dans le cadre de cette mission, il avait principalement pour rôle d’auditer les architectures techniques des opérateurs de jeux en ligne afin de détecter d’éventuelles failles et ainsi élever le niveau de sécurité des services proposés par les opérateurs. Il est également intervenu sur les traitements des données de contrôle liées aux opérations de jeu dans le cadre des missions de régulation de l’autorité. Au cours de cette expérience, il a eu l’occasion de participer à de nombreuses conférences en cybersécurité (SSTIC, Black Hat, Defcon, Recon, etc) et a pu suivre une formation avancée sur les techniques de retro-ingénierie, dispensée par l’ESIEA.
Emeric a ensuite rejoint l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) en tant qu’ingénieur en investigation numérique. Il avait alors en charge la qualification et l’analyse d’attaques majeures afin, notamment, d’identifier les vecteurs de compromission exploités, l’objectif des attaques ainsi que leur étendue ; ce qui lui a permis d’acquérir une connaissance avancée des modes opératoires utilisés par les attaquants. En tant qu’agent de l’ANSSI, il a eu l’occasion de participer à des formations pointues qui lui ont permis d’acquérir de solides connaissances, par exemple, dans le domaine de l’investigation numérique ou sur le fonctionnement des systèmes Windows.

« Emeric rejoint une équipe avec laquelle il partage beaucoup de choses, au sein d’HarfangLab il va apporter une connaissance fine et très actuelle de la cybermenace. C’est toujours une fierté pour nous que des anciens de l’ANSSI nous fassent confiance. C’est d’une grande richesse pour nous et pour les entreprises françaises. Bienvenu chez Harfang ! » déclare Grégoire Germain, CEO et co-fondateur de HarfangLab

L’arrivée d’Emeric Boit s’inscrit dans un plan plus large de recrutement d’une dizaine de personnes. HarfangLab est passé de 5 à 25 personnes entre sa création et fin 2020.

Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]

Comments are closed.